Swatch & l'Apple Watch series 4

Discussions autour des montres issues de campagnes de crowdfunding et des smartwatches
Avatar de l’utilisateur
Monsieurbaron
Sénateur
Sénateur
Reactions :
Messages : 6299
Inscription : 09 sept. 2017, 19:45
Localisation : Versailles
Mood :

Swatch & l'Apple Watch series 4

Message par Monsieurbaron » 28 oct. 2018, 20:37

C'est bien connu, je creuse toujours les mêmes sillons.
Consciencieusement, méticuleusement, invariablement.
Obstinément.

Je n'aime pas que me faire pousser la barbe au rythme des variations de couleur des feuilles des arbres que j'affectionne tant. Evidemment j'aime les vélos. Si possible vintages. Pesants. Lents. Impossible à tirer dans une côte digne de ce nom. Mais extrêmement esthétiques avec leurs chromes rutilants, leurs selles hors de prix reproductions d'anciens modèles de nos parents ou des leurs. Les pneus sont assortis au ruban de cintre, accordé lui-même à la sacoche dont les coutures des poches intérieures sont du même ton que le cadre.
Je pourrais avoir un truc en aluminium qui file comme le vent et ne me demanderait pas plus d'effort dans les montées que si je les gravissais à pied.
Mais qui remarquerait un pareil vélo ?
Je vous passe ma passion pour le bio en circuit court et de saison, ou comment je scanne tous les produits que j'achète sur Yuka parce que je veux vivre sainement. Ou même comment j'ai arrêté la viande.
Vous n'y tiendriez certainement plus assez rapidement.

Mais on ne peut pas toujours être un être parfait qui a conscience de sa place dans l'Univers et qui tente d'être aligné sur les forces le parcourant.
Je suis aussi un Geek.

Et oui.

Je sais.

C'est nul.

Bref. Je regardais un certain nombre d'actualités horlogères ("mais alors, il n'a pas tout laissé tomber pour monter des vélos dans sa cave vêtu d'une chemise à carreaux et de bretelles en pur cuir végétal ?" ) et je suis tombé sur la chute du cours du Swatch Grp. Ce qui est intéressant c'est que cette nouvelle chute (le cours ne cesse de baisser depuis juin, on dirait celui de Super Micro presque. Je vous laisse chercher) vient juste après la commercialisation de l'Apple
Watch series 4.
Au commencement la Watch s'adressait aux geek uniquement.
Puis ayant des capacités plutôt intéressantes, un design, quoi qu'on en dise, réussi et des possibilités de customisation, elle s'est infiltrée dans d'autres segments de clientèle un peu moins geek.
Il y'a eu la première série, puis les 1 & 2 plus rapides.
Avec la 3, Apple a bien compris qu'une smartwatch, c'est bien joli, mais pas assez convaincant en tant que telle pour s'imposer sur le marché et porter celui-ci en vrai relais de croissance pérenne.
Evidemment depuis la Series 2 elle est dotée d'un GPS autonome et maintenant de la fonction téléphone, elle aussi affranchie de l'iPhone. Mais à part les geeks, qui sont déjà fidélisés, qui cela va-t-il motiver à mettre minimum 400€ dans un objet aux aptitudes réduites au bout d'un an ?
Un gadget santé, en revanche... Les bobos fragiles, adeptes du sport à outrance, hygiénistes, revenus de tous les excès pour s'adonner désormais aux cures détox, aux circulations douces, au monitoring constant et à la dictature des moyennes (nombre moyen de calories ingérées, dépensées, de pas effectués dans la journée, de minutes perdues sur le téléphone, sur l'ordinateur etc..) Tous ces gens qui veulent mourrir en bonne santé et en se faisant chier avant.
Donc le nouveau système Watch OS s'oriente de plus en plus dans ce sens avec la fréquence cardiaque, la détection de rythmes trop rapides ou au contraire trop lents et d'évanouissement.
La Series 4 confirme cette tendance avec l'ajout de la fonction ECG à une seule dérivation qui n'a pas pour vocation d'être un vrai examen médical, mais suffisant pour relever une anomalie et appeler les secours, vos proches, votre médecin, votre chien et éventuellement twitter que vous êtes en train de succomber allongé au pied de vos chiottes.
La clientèle va donc se modifier, en tout cas cela paraît vraisemblable. Et sans doute que les personnes de plus de 50, 60 ans vont représenter le prochain foyer de consommateurs pour cet objet ?
Des gens mûrs, habitués à avoir quelque chose au poignet, sensibles à l'aspect statutaires d'un objet, à la réputation d'une marque, à la facilité d'utilisation etc.. brefs, les arguments habituels de Apple.
Et qui achète des montres également ? Plutôt entre 400 et 800 euros ?
Pas seulement cette frange de la population, mais celle-ci également. En plus des jeunes trentenaires ou presque trentenaires déjà convertis.
Et cela, ça fait mal à l'horlogerie Suisse. Quoi qu'ils prétendent.
Jean-Claude Biver a écrit : L'Apple Watch ne constitue pas une menace pour les montres
suisses au-dessus d'un certain prix, pense pour sa part
Jean-Claude Biver, patron du pôle horloger du groupe LVMH
LVMH.PA , qui fabrique les montres Zenith, Hublot et TAG-Heuer.
Les consommateurs, qui entrent dans le monde des montres
grâce à un produit Apple, sont plus susceptibles de s'acheter
une montre suisse plus tard, écrit-il dans un courriel.
Personnellement, je ne suis pas d'accord du tout avec cette lecture.
J'ai le sentiment que ceux qui vont rentrer dans l'univers de la montre par le biais de l'Apple Watch représente la clientèle qui s'achetait auparavant une Swatch, ou une Casio, éventuellement une Tissot et qui ne migrait pas vers le haut de gamme par la suite.
Autre aspect : est-ce que ceux qui investissent dans une Apple Watch veulent d'abord avoir l'heure ou plutôt des notifications et AUSSI l'heure ? Je penche pour la seconde solution. Ce qui m'amène à penser qu'ils ne se reporteront pas sur une montre conventionnelle par la suite.

D'après ce que je lis à droite et à gauche, le secteur est en crise, les volumes s'effondrent et la Chine semble ne plus être le réservoir de commandes habituel. Or, si ce marché recule, c'est une mauvaise nouvelle pour pas mal d'acteurs, en premier lieu ceux du luxe (LVMH recule là-bas et toutes les grandes maisons du luxe avec)

Je vous partage quelques images et textes :

Le cours de l'action Swatch Grp sur les 5 dernières années
Capture d’écran 2018-10-28 à 20.11.41.png
Cercle Finance 30/08/2018 a écrit : En baisse de plus de 4% ce matin à la Bourse de Zurich, le titre Swatch tenait la place de lanterne rouge de l'indice SMI après une note de recherche défavorable publiée par UBS, qui n'est plus à l'achat.

Selon le bureau d'études, la reprise de la croissance et son effet de levier sur les marges s'est désormais concrétisée, et semble plutôt bien prise en compte par le marché.

De plus, UBS souligne que le décrochage de l'ordre de 15% enregistré par le titre Swatch depuis mai 'suggère que le marché a déjà, dans une certaine mesure, intégré les risques découlant de la dévaluation de la monnaie chinoise et du ralentissement de la croissance dans ce pays'.

D''achat', UBS revient à 'neutre' sur Swatch et ramène sa cible de 535 à 450 francs suisses.
Reuters 31/08/2018 a écrit :PARIS, 31 août (Reuters) - Swatch Group UHR.S accuse l'une
des plus fortes baisses de l'indice européen Stoxx 600 .STOXX
vendredi après la dégradation de la recommandation d'UBS sur le
numéro un mondial des montres, que la banque justifie entre
autres par la perspective d'un ralentissement du marché chinois
du luxe.
Le titre Swatch cède 3,72% à 411,80 francs à 12h59 GMT alors
que le Stoxx 600 recule de 0,69%. Il est lanterne rouge de
l'indice SMI .SSMI du marché suisse, en repli de 0,65%.
UBS a abaissé sa recommandation sur la valeur d'"acheter" à
"neutre" et réduit son objectif de cours à 450 francs, contre
535 auparavant.
Rappelant que la Chine représente environ 45% des ventes de
Swatch, ses analystes citent une étude d'UBS auprès de
consommateurs chinois de produits de luxe qui montre que leur
optimisme décroît, tout comme la proportion de ceux qui
constatent une amélioration de leur situation financière, et que
les intentions d'achat de montres chez les hommes se tassent.
"La demande actuelle est forte mais les risques sont en
train d'augmenter et nous nous attendons à une modération de la
croissance des dépenses au second semestre 2018, avec des bases
de comparaison moins favorables", ajoutent-ils.
Ces éléments, dans le contexte de la baisse du yuan et du
ralentissement de la croissance en Chine, les ont conduits à
revoir à la baisse leurs estimations de croissance organique, de
marges et de bénéfice par action pour Swatch.
"Pour Swatch, nous prévoyons désormais 5-6% de croissance
organique au second semestre 2018 et en 2019 (contre 6-7%
auparavant)", précisent-ils.
Leur prévision de marge d'Ebit pour 2019 est ramenée de
17,8% à 16,6%.
En Bourse, Swatch accuse un repli de près de 15% depuis ses
plus hauts de juin. Le mois dernier, le groupe a dit anticiper
une poursuite de la croissance de ses ventes au second semestre
grâce à la croissance des marchés asiatique et américain.

La baisse du titre vendredi se répercute sur les autres
acteurs européens du marché de l'horlogerie de luxe: Richemont
CFR.S , le propriétaire de Cartier, cède 2,26% et à Paris, LVMH
LVMH.PA et Kering PRTP.PA abandonnent respectivement 2,52%
et 2,4%, deux des replis les plus marqués du CAC 40, alors en
baisse de 1,19%.
Reuters 10/10/2018 a écrit :* Les chiffres de LVMH sont jugés solides
* Mais le groupe élude les questions sur les tendances des
dernières semaines
* De ce fait les craintes d'un ralentissement en Chine
restent
fortes
* Le titre LVMH a plongé de 7,14%, entraînant tout le
secteur du
luxe dans son sillage

(Actualisé avec déclarations du directeur financier de LVMH,
cours de clôture en Europe, cours des valeurs de luxe
américaines)
par Pascale Denis et Blandine Henault
PARIS, 10 octobre (Reuters) - Les valeurs du luxe se sont
effondrées mercredi, le numéro un mondial du secteur LVMH
LVHM.PA n'ayant pas réussi à apaiser les craintes d'un
ralentissement à venir de la cruciale demande chinoise, malgré
la publication la veille des chiffres de ventes trimestriels
jugés solides.
Lors d'une conférence téléphonique organisée dans la
journée, le directeur financier du groupe Jean-Jacques Guiony
s'est ainsi montré évasif dans ses réponses aux questions
portant sur les tendances du seul mois de septembre, le plus
important du troisième trimestre, ou pendant le début du mois
d'octobre.
A Paris, le titre LVMH a terminé sur une chute de 7,14% à
265,3 euros, retombant à un creux de six mois, Kering PRTP.PA
a plongé de 9,62% à 381,3 euros et Hermès HRMS.PA a abandonné
5,07% à 505,4 euros.
A Londres, Burberry BRBY.L a perdu 8,09%, tandis qu'à
Zurich, Richemont CFR.S a cédé 3,98% et Swatch UHR.S 5,41%.
De ce fait, l'indice Stoxx du secteur des biens de consommation
domestique .SXQP a abandonné 2,32%, accusant une des plus
fortes baisses sectorielles en Europe.
Les valeurs du luxe américaines ne sont pas en reste,
Tiffany & Co TIF.N cédant 7,69% vers la mi-séance à Wall
Street, Tapestry TRP.N 6,24%, Michael Kors KORS.N 5,22% et
Ralph Lauren RL.N 5,19%.
LVMH a ouvert mardi soir le bal des publications
trimestrielles du secteur avec une croissance des ventes de 10%
à taux de change et périmètre constants, en ligne avec le
consensus établi par Inquiry Financial pour Reuters.
Surtout, sa division mode-maroquinerie qui loge Dior et
Louis Vuitton - principal centre de profits du groupe - a vu sa
croissance organique atteindre 14% au lieu des 12% prévus.

Mais ces chiffres, unanimement jugés solides par les
analystes, n'ont pas atténué les inquiétudes concernant le
risque de baisse de la demande chinoise, lié au recul de la
Bourse de Shanghai, à la dépréciation du yuan et aux
conséquences de la guerre commerciale sino-américaine sur la
croissance de la Chine.

"LES INQUIÉTUDES RISQUENT DE NE PAS DISPARAÎTRE DE SITÔT"
La clientèle chinoise compte pour 32% des ventes mondiales
du luxe, une proportion qui devrait atteindre 40% d'ici 2024,
selon le Boston Consulting Group pour qui ces consommateurs
contribueront alors à 70% à la croissance du luxe.
"Les inquiétudes sur la durabilité de consommation chinoise
risquent de ne pas disparaître de sitôt", soulignent les
analystes de Citi dans une note.
Pour ceux de Société générale, "le trimestre devrait marquer
le début du ralentissement cyclique de la croissance des ventes
pour LVMH et le secteur".
"On vend sur la nouvelle, avec la crainte d'un
ralentissement en Chine à cause de la guerre commerciale",
commente pour sa part un trader à Genève.
Par ailleurs, Morgan Stanley a abaissé à "sous-pondérer"
mercredi matin sa recommandation sur le secteur.
Le broker, qui relève que le luxe a signé de loin la
meilleure performance sectorielle depuis deux ans en Europe,
estime que les valorisations restent élevées malgré la récente
correction boursière du secteur.
"Les valorisations relatives n'ont jamais été aussi élevées
depuis 1995, date à laquelle nous avons débuté nos relevés",
note Morgan Stanley, qui ajoute que les révisions de chiffres
d'affaires sont maintenant plutôt orientées à la baisse.
Concernant la Chine, il estime qu'un net ralentissement de
l'économie constitue le principal risque pour le luxe et que les
ventes au détail devraient décélérer au second semestre 2018,
avant un léger rebond au début de 2019.
Reuters 13/09/2018 a écrit :ZURICH, 13 septembre (Reuters) - L'industrie horlogère
suisse va devoir faire face à la menace de la nouvelle montre
connectée d'Apple AAPL.O capable de détecter les problèmes
cardiaques, une fonction susceptible de séduire une clientèle
plus âgée, estiment des experts du secteur.
La Watch Series 4 présentée mercredi par le groupe
californien peut effectuer un électrocardiogramme pour détecter
un rythme cardiaque irrégulier et lancer automatiquement un
appel d'urgence si elle détecte une défaillance chez son
propriétaire.
"Loin d'être seulement une évolution, la nouvelle Apple
Watch 4 constitue probablement une révolution parce qu'elle ne
s'intéresse pas seulement aux poignets des geeks, mais aussi aux
plus de 45 ans soucieux de leur santé", relève Gregory Pons,
spécialiste du secteur, sur son site buisnessmontres.com.
Apple a rapidement gagné des parts sur le marché de
l'horlogerie. La société de recherche en technologies connectées
CCS Insight estime que la firme à la pomme ne sera pas loin
cette année d'égaler les ventes mondiales de montres fabriquées
en Suisse, qui se sont élevées à 24 millions d'unités en 2017.
Les exportations de montres suisses d'entrée de gamme - dont
le prix de vente peut aller jusqu'à 500 dollars (428 euros)- ont
régulièrement diminué ces dernières années, victimes notamment
de la concurrence des montres intelligentes.
Dans cette fourchette de prix, se trouvent les marques
Swatch et Tissot du groupe Swatch UHR.S , la marque Mondaine et
les montres de l'horloger américain Fossil FOSL.O .
"L'Apple Watch continue de s'améliorer et s'enrichit de
fonctions utiles. Je pense que cela va représenter un défi de
plus en plus grand pour les montres suisses d'entrée de gamme,
qui ne sont pas en mesure de rester pertinentes", estime Luca
Solca, analyste chez Exane BNP Paribas.
Le premier prix de l'Apple Watch Series 4 s'élève à 399
dollars.
L'Apple Watch ne constitue pas une menace pour les montres
suisses au-dessus d'un certain prix, pense pour sa part
Jean-Claude Biver, patron du pôle horloger du groupe LVMH
LVMH.PA , qui fabrique les montres Zenith, Hublot et TAG-Heuer.
Les consommateurs, qui entrent dans le monde des montres
grâce à un produit Apple, sont plus susceptibles de s'acheter
une montre suisse plus tard, écrit-il dans un courriel.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Image
Watchz Republic, le forum de montres (mais pas seulement) géré par tout le monde :fist:

Balises :

Avatar de l’utilisateur
PAPY
Pink Team
Pink Team
Reactions :
Messages : 1833
Inscription : 09 févr. 2018, 15:41
Localisation : Moulins
Mood :

Re: Swatch & l'Apple Watch series 4

Message par PAPY » 28 oct. 2018, 21:23

On est pas tous geek, surtout moi d'ailleurs, je serais même un "Applephobe" primaire, pou diverses raisons, qu'il serait trop long à vous détailler, ce qui me gêne surtout, c'est que ce transfert de fonds se fasse, d'un plein de pognon à un autre, en clair, ce ne sont pas les autres marques horlogères qui bénéficieront du malheur des uns. :unamused:
Si j'ai bien tout compris :confused:
Image

Appréciez ce plaisir grisâtre de simplement ne pas souffrir.(Théodore Sturgeon)

Avatar de l’utilisateur
Monsieurbaron
Sénateur
Sénateur
Reactions :
Messages : 6299
Inscription : 09 sept. 2017, 19:45
Localisation : Versailles
Mood :

Re: Swatch & l'Apple Watch series 4

Message par Monsieurbaron » 28 oct. 2018, 22:04

@PAPY effectivement, les marques Suisses vont sans doute souffrir au profit des entreprises du secteur technologique.
Néanmoins, cela peut s'améliorer si les marques horlogères se mettent à sortir des smartwatches.
D'ailleurs Swatch annonce la sortie de son propre système d'exploitation pour début 2019.
Est-ce que cela peut changer les choses ? Tout dépend de ce qu'il propose et de son intégration.
J'imagine que tout comme Tag, Swatch va privilégier Android. Une des raisons à cela me semble être que Apple ne donne aucun accès au coeur de son système. Donc à part Apple, personne ne peut élaborer une montre qui pourra lire et répondre au SMS, téléphone, musique etc... l'intérêt devient très vite limité. Et c'est de son intégration complète à iOS que l'Apple Watch tire sa force.

Question subsidiaire : est-ce que Swatch a créé un OS ou est-ce une simple surcouche de WearOS ?
Image
Watchz Republic, le forum de montres (mais pas seulement) géré par tout le monde :fist:

Avatar de l’utilisateur
Steve-Warson
Député
Député
Reactions :
Messages : 901
Inscription : 01 déc. 2017, 18:38
Localisation : Versailles
Mood :

Re: Swatch & l'Apple Watch series 4

Message par Steve-Warson » 28 oct. 2018, 22:08

Je crois qu'il ne faut pas confondre la santé d'une entreprise et son cours en bourse, même si cela est souvent corrélé.

Selon une info du mois de juillet, ca allait plutôt bien pour le SWATCH GROUP :
"OF•18/07/2018 à 16:18
(AOF) - Merci les "millenials" ! Grâce à cette génération dorée comme la cadran d'une Breguet, Swatch group a réalisé un premier semestre record. Au premier semestre 2018, l'entreprise horlogère basée à Bienne a réalisé un bénéfice net de 468 millions de francs suisses, en hausse de 66,5%. Sa marge nette a bondi, passant en un an, de 7,6% à 11%. Les ventes ont grimpé de 12,6% à taux de change constants pour atteindre 4,266 milliards de francs. Toutes les régions du monde, Asie et Amérique en tête, ont plébiscité les marques Beguet, Harry Winston, Blancpain, Omega, Longines ou encore Tissot.

Si j'en crois ce que j'observe, l'Apple Watch n'est pas la montre des jeunes (enfin de ceux que je fréquente). En discutant avec mes garçons, je comprends qu'ils ne voient pas l'intérêt d'une Apple Watch (aucun de leur copain n'en a d'ailleurs). Ils vivent avec leur i-phone et portent quelquefois une montre, mais plus comme un bijoux...

Les seuls gens que je rencontre ayant une Apple Watch (dans le cadre de mon travail), ce sont des Geek agés (plus de trente ans...) mais le port de cette montre reste rare. Je vois beaucoup plus de Rolex que d'Apple... Mais je suis d'accord avec toi, Apple s'oriente vers une clientèle plus âgée en leur proposant des fonctionnalités portant sur leur santé.

J'avais lu une enquête sur l'analyse du marché de la montre connecté par Biver, Kern (IWC et maintenant Breitling) et le patron de Longines. En gros, ils ne voulaient pas se battre contre Apple et Samsung car ils n'ont pas les moyens financiers suffisants et ont pris trop de retard. La question qu'ils se posent, c'est comment donner envie aux générations futures de porter une montre...

Je pense que la montre n'a plus d'utilité (on a l'heure partout). Au poignet, certains choisiront des objets connectés type Apple (pour leur santé...), d'autres choisiront de porter une montre bijoux... je rejoins assez Biver sur ce point. Le problème se posera sur les montres bas de gamme ou d'entrée de gamme (tous nos quartz actuels) qui n'auront plus d'utilité et qui ne seront pas assez "statutaire" pour être portées... Pour le reste, les Rolex, Patek, Omega auront toujours des arguments pour encourager l'achat...

Avatar de l’utilisateur
mephissto
Député
Député
Reactions :
Messages : 532
Inscription : 27 mars 2018, 22:28
Localisation : Clermont-Fd
Mood :
Contact :

Re: Swatch & l'Apple Watch series 4

Message par mephissto » 28 oct. 2018, 22:22

Les montres autres que Apple peuvent accéder aux notifications d'un iPhone, ma femme qui a une Nokia Steel HR et un iPhone reçois ses notifications (SMS, appels, WhatsApp etc).

Après, l'Apple watch est forcément mieux intégré avec l'iPhone et l'éco système Apple de manière générale.
Christopher Ward | Casio | Ω Omega

Avatar de l’utilisateur
Monsieurbaron
Sénateur
Sénateur
Reactions :
Messages : 6299
Inscription : 09 sept. 2017, 19:45
Localisation : Versailles
Mood :

Re: Swatch & l'Apple Watch series 4

Message par Monsieurbaron » 28 oct. 2018, 22:23

Je suis assez d'accord sur la corrélation cours / santé. C'est pas forcément lié et je ne crois pas le Swatch Grp e danger immédiat.
Mais apparemment Swatch est en train d'en chier doucement. La faute à un ralentissement généralisé en Chine dû à une érosion des capacités financières des Chinois (liée quant à elle à un ralentissement de la croissance chinoise il me semble) C'est un symptôme d'une crise dans le domaine horloger à mon avis.
Je parlais plutôt des trentenaires pour la Watch. Une déduction tout à fait personnelle basée sur le fait que moi-même je n'ai que très, très rarement vu quelqu'un de moins de 30 arborer une montre Apple.
En revanche, je vois de plus en plus de quadra / quinqua en avoir une au poignet. Et desfemmes aussi. Alors que ce n'était très certainement pas le coeur de cible au tout départ.
Si les projections sont vraies et qu'en 2018 Apple écoule à elle-seule autant de Watch que l'industrie Suisse de montres mécaniques, alors faut bien les vendre à quelqu'un.

Mais sur Rolex et Patek, je te rejoins. D'ailleurs Apple laisse tomber tout ce segment qu'il visait au commencement avec la version "Edition" en or jaune puis en céramique.
Image
Watchz Republic, le forum de montres (mais pas seulement) géré par tout le monde :fist:

Avatar de l’utilisateur
Monsieurbaron
Sénateur
Sénateur
Reactions :
Messages : 6299
Inscription : 09 sept. 2017, 19:45
Localisation : Versailles
Mood :

Re: Swatch & l'Apple Watch series 4

Message par Monsieurbaron » 28 oct. 2018, 22:27

mephissto a écrit :
28 oct. 2018, 22:22
Les montres autres que Apple peuvent accéder aux notifications d'un iPhone, ma femme qui a une Nokia Steel HR et un iPhone reçois ses notifications (SMS, appels, WhatsApp etc).

Après, l'Apple watch est forcément mieux intégré avec l'iPhone et l'éco système Apple de manière générale.
Ouais, mais t'as que les notifications, non ? Tu ne peux pas répondre en tout cas. Et lire, je ne suis pas sûr. Mais peut être que si ?
Et puis t'as pas l'intégration dans l'appli "Santé" d'Apple.
Bref, ils ont quand même pris soin de limiter les possibilités de façon à pousser leur propre produit.
Image
Watchz Republic, le forum de montres (mais pas seulement) géré par tout le monde :fist:

Avatar de l’utilisateur
mephissto
Député
Député
Reactions :
Messages : 532
Inscription : 27 mars 2018, 22:28
Localisation : Clermont-Fd
Mood :
Contact :

Re: Swatch & l'Apple Watch series 4

Message par mephissto » 28 oct. 2018, 22:32

Lire oui, répondre je ne sais pas, la Steel HR ne le permet pas elle même :)

Mais oui, c'est parce qu'ils favorisent leur éco système que quelqu'un qui a un iPhone achète une Apple watch, ou quelqu'un qui a un Mac va acheter un iPhone / iPad. L'eco système Apple.
Christopher Ward | Casio | Ω Omega

Avatar de l’utilisateur
Steve-Warson
Député
Député
Reactions :
Messages : 901
Inscription : 01 déc. 2017, 18:38
Localisation : Versailles
Mood :

Re: Swatch & l'Apple Watch series 4

Message par Steve-Warson » 28 oct. 2018, 22:48

Les + de 40 ans qui portent une Apple Watch pour faire "branché" sont la risée des jeunes.
Que l'Apple Watch soit la montre connectée la plus vendue, OK. Mais qu'Apple vende autant de montres que toute l'industrie Suisse, c'est pas gagné :sunglasses: alors peut être autant que les montres mécaniques, mais je ne vois pas pourquoi on compare avec les montres mécaniques et pas avec les montres à Quartz (qui sont plus proches de l'Apple Watch). C'est comme si l'on disait que l'industrie automobile tremble car Tesla a vendu en 2017 autant de voiture dans le monde que Renault de Clio en France (100 000) :')

Selon la Fédération de l'Industrie Horlogère, la Suisse a exporté plus de 17 millions de montres de janvier à septembre 2018... http://www.fhs.swiss/scripts/getstat.ph ... 0109_f.pdf
Et plus de 5 millions de montres mécaniques http://www.fhs.swiss/scripts/getstat.ph ... 0109_f.pdf

Et sans compter les millions de montres japonaises...

Je pense qu'il y a beaucoup d'intox de part et d'autres (et surtout du coté d'Apple)... et pourtant je suis un Apple addict (iPhone, iMac, iPad, iPod...).

Donc, comme d'habitude, les cabinets de conseil et d'analyse jouent à se faire peur :rolling_eyes:

Avatar de l’utilisateur
Monsieurbaron
Sénateur
Sénateur
Reactions :
Messages : 6299
Inscription : 09 sept. 2017, 19:45
Localisation : Versailles
Mood :

Re: Swatch & l'Apple Watch series 4

Message par Monsieurbaron » 28 oct. 2018, 23:17

Les ventes 2017 d’Apple Watches ont été évaluées à 18 millions d'unités quand les Suisses vendaient 24 millions.
Je n’ai aucun doute sur le fait que Apple finisse par vendre plus que les Suisses.
Pas parce je suis fan d’Apple, c’est globalement faux, mais juste parce que je pense qu’à force cela fait partie du paysage et que son positionnement commence à être bon. Elle ne répondait d’abord à aucun besoin et finalement elle a réussi à en créer un chez une frange de consommateurs.
C’est comme l’iPhone X, on pensait que personne n’en voudrait et ils en ont vendu des tonnes.
Et je ne parle même pas des assurances américaines qui commencent à imposer le port de la Watch pour valider les assurances vies. C’etait tristement prévisible.

En revanche je suis d’accord avec toi, la comparaison aux seules ventes Suisses est un peu partial. Il faudrait comparer smartwatches et montres conventionnelles. Cela vient sans doute des déclarations de Ive qui disait mettre l’industrie horlogère suisse à genou.
Image
Watchz Republic, le forum de montres (mais pas seulement) géré par tout le monde :fist:

Répondre